Hypocondriaques, s’abstenir

Il fait froid. Et il pleut. C’est un peu la rengaine de l’hiver. Un temps à rester chez soi, enroulée dans un plaid façon nem, une tasse de thé fumante à la main, en compagnie d’un bon bouquin ou d’un bon film. Oui mais voilà, j’ai la bougeotte. L’hiver s’éternise et mon canapé et moi sommes au bord de la rupture.

L’idée m’est venue sur le quai du métro en lisant machinalement les titres des spectacles à l’affiche pour passer le temps. Et si j’allais au théâtre ?

Je jette mon dévolu sur une pièce de Daniel Pennac dont j’ai dévoré beaucoup de romans. Peu rompue à ce genre d’exercice, je fouille frénétiquement dans mon porte-monnaie pour payer l’ouvreuse. Soulagement, je finis par trouver quelques euros, l’honneur est sauf. La salle est décorée à l’ancienne, toute en moulures dorées et en velours rouge.À ma grande surprise, elle se remplit très vite. Je ne m’attendais à une telle affluence un mardi soir. J’observe mes voisins avec curiosité. Beaucoup de tête grisonnantes, mais pas que. Il y a là quelques couples de trentenaires, des ados et leurs parents… Le théâtre séduit donc toujours. Le silence se fait, la lumière s’éteint et les trois coups résonnent.

Soixante quinze minutes de spectacle portées par Olivier Saladin. À lui seul il donne vie au Dr Galvan et à la galerie de personnages hauts en couleurs qui l’accompagnent lors de sa folle nuit de garde au CHU Postel-Couperin. Pennac joue avec les mots et nous offre un ‘monologue gesticulatoire’ cocasse et poétique.

Contre le blues de l’hiver, je vous prescris une bonne dose de rire. Mine de rien, ça réchauffe.

Théâtre de l’Atelier – 1, place Charles Dullin 75018 Paris
Ancien malade des hôpitaux de Paris en représentation jusqu’au 2 juillet 2016 – texte de Daniel Pennac, interprété par Olivier Saladin

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s